US Army - 4ème Division d'infanterie Ivy

La 4ème Division d'infanterie est une division lourde mécanisée de l'US Army basée à Fort Carson, dans le Colorado. Elle compte quatre brigades de combat avec un effectif total d'environ 20000 hommes, et est subordonnée au III Corps US du FORSCOM. C'est une des unités de combat américaines les plus avancées au niveau technique. La division possède deux surnoms. Le premiers, d'origine, est un jeu de mots inspiré du chiffre romain "IV". Les quatre feuilles de lierre (Ivy Leaves) symbolisent également la tenacité et la fidélité, deux mots d'ordre qui sont la base de sa devise "Steadfast and Loyal" (Immuable et Loyale). Le second surnom, "Iron Horse", a été adopté assez recemment, pour souligner la célérité et la puissance de la division. Elle est actuellement commandée par le MG Joseph Anderson.



Fiche signalétique de la 4ème Division d'infanterie.

• Date d'activation: 10 décembre 1917 - 21 septembre 1921. 1er juin 1940 – Présent.

• Pays: Etats-Unis d'Amérique.

• Branche: United States Army.

• Type: Division d'infanterie mécanisée.

• Effectifs: environ 20000 hommes.

• Subordonnée à: III Corps, FORSCOM.

• Garnison: Fort Carson, Colorado.

• Surnoms: Ivy Division et Iron Horse.

• Devise: "Steadfast and Loyal" ("Immuable et Loyal").

• Insigne distinctif de manche:



• Engagements:

- Première Guerre mondiale (1917-1918): St-Mihiel, Meuse-Argonne, Champagne, Lorraine.
- Seconde Guerre mondiale (1944-1945): Normandie, France, Ardennes, Allemagne.
- Guerre du Vietnam.
- Guerre globale contre le terrorisme: Opération Iraqi Freedom.

• Commandant actuel: major-général Joseph Anderson.

• Anciens commandants notables: Oscar Griswold, Raymond O. Barton, Raymond T. Odierno.

• Brigades de combat:

- 1ère Brigade lourde de combat (HBCT) Raiders.
- 2ème Brigade lourde de combat (HBCT) Warhorse.
- 3ème Brigade lourde de combat (HBCT) Iron.
- 4ème Brigade de combat d'infanterie (IBCT) Mountain Warriors.

• Citations et décorations:

- Citation Présidentielle (Armée) pour la Province de Pleiku (1ère Brigade uniquement).
- Citation Présidentielle (Armée) pour le District de Dak To (1ère Brigade uniquement).
- Fourragère belge 1940.
- Citation à l'ordre du jour de l'Armée belge pour ses actions en Belgique.
- Citation à l'ordre du jour de l'Armée belge pour ses actions dans les Ardennes.
- Croix sud-vietnamienne de la Galanterie (avec Palmes) pour le Vietnam 1966–1969.
- Croix sud-vietnamienne de la Galanterie (avec Palmes) pour le Vietnam 1969–1970.
- Médaille d'honneur des Actions civiles du Sud-Vietnam (Première Classe) pour le Vietnam 1966–1969.
- Army Superior Unit Award (Selected Units) pour la Force XXI de Tests et d'Evaluations (1995–1996).
- Valorous Unit Award (1ère Brigade de combat et unités de soutien) pour l'opération Red Dawn, Irak, 2003.


Historique (1917-2011).

1° Première Guerre mondiale (1917-1918).

La 4ème Division d'infanterie est constituée à Camp Greene, en Caroline du Nord, le 10 décembre 1917, sous le commandement du major-général George H. Cameron. C'est là qu'elle adopte son badge d'épaule distinctif, les quatre feuilles de lierre. Cet insigne est inspiré du chiffre romain "IV" et symbolise la devise "Steadfast and Loyal". Elle est organisée pour faire partie du Corps expéditionnaire américain envoyé combattre en France. Lorsqu'elle débarque dans les ports français, en février 1918, elle compte en effectif approximatif de 32000 hommes.

1.1. Tableau d'organisation.

• 7ème Brigade d'infanterie.

- 39ème Régiment d'infanterie.
- 47ème Régiment d'infanterie.
- 11ème Bataillon de mitrailleuses lourdes.

• 8ème Brigade d'infanterie.

- 58ème Régiment d'infanterie.
- 59ème Régiment d'infanterie.
- 12ème Bataillon de mitrailleuses lourdes.

• 4ème Brigade d'artillerie.

- 77ème Régiment d'artillerie.
- 13ème Régiment d'artillerie.
- 16ème Régiment d'artillerie.

• 4ème Régiment du génie.

• 8ème Bataillon de transmissions.

• QG et Train divisionnaire.

- 4ème Train de munitions.
- 4ème Train d'approvisionnement.
- 4ème Train du génie.
- 4ème Train sanitaire
(19ème, 21ème, 28ème et 33ème Hopitaux de campagne).


1.2. Offensive Saint-Mihiel.

La division fait mouvement vers une région de regroupement au sud de Verdun, où elle est incorporée à la nouvelle 1ère Armée américaine du général John J. Pershing. Une de ses premières missions est de participer à l'élimination du saillant allemand de Saint-Mihiel. Subordonnée au V Corps, elle intervient sur le flanc occidental du saillant. Le plan général est de faire attaquer le V Corps vers le sud-est, de manière à établir sa jonction avec le IV Corps et d'encercler les Allemands de Saint-Mihiel dans une poche.


A cet effet, le 59ème Régiment se déploie dans un secteur précédemment occupé par les Français, et est disposé sur un front large de 9km. Le 12 septembre, ce régiment envoit ses premières patrouilles pour sonder le dispositif ennemi. La 4ème Division d'infanterie déclenche son offensive le 14 septembre, la 8ème Brigade capturant la ville de Manheulles. Sur toute la largeur du front allié qui leur est assigné, les Américains enfoncent les défenses allemandes, et finissent par isoler totalement le saillant de Saint-Mihiel.


1.3. Meuse-Argonne - Phase I (26 septembre - 3 octobre 1918).

Le 26 septembre 1918, la dernière offensive de la Grande Guerre, la "Campagne Meuse-Argonne", commence. Secrètement, sous le couvert de la forêt, la 1ère Armée de Pershing a pris position dans ce secteur, après l'élimination du saillant de Saint-Mihiel. Trois corps d'armées américains (I, V et III), regroupant environ un million de Sammies, sont disposés sur une ligne de front de 27km de large, de Forges jusqu'à la Meuse. Le III Corps prend place à l'extrêmité est, et alligne de gauche à droite les 79ème, 4ème, 80ème et 33ème Divisions d'infanterie.

La 7ème Brigade de la 4ème Division s'est installée dans les tranchées autour de la Colline 304. L'assaut américain est lancé à 5h25 du matin, à travers une vallée étroite. La 7ème Brigade progresse dans cette vallée et vers 9h, elle atteint la seconde ligne de défense ennemie près de Cuisy. La résistance allemande est très forte, mais le 39ème Régiment finit par la percer et traverse la ville de Septsarges. Durant ce premier jour, la 7ème Brigade capture 1700 prisonniers et plus de 40 canons allemands. Le quartier-général divisionnaire s'installe à Cuisy.

Le 27 septembre 1918, l'offensive américaine reprend. Le 39ème Régiment progresse derrière un barrage d'artillerie, jusqu'à ce qu'il heurte des nids de mitrailleuses allemandes dans le Bois des Ogons. La 8ème Brigade avance à travers le Bois de Brieulles, mais elle est également harcelée par les tirs ennemis venant des Ogons. Les trois jours suivants, les Américains progressent peu, au prix de lourdes pertes.

Le 3 octobre 1918, la Phase I de la Campagne Meuse-Argonne est terminée. En une semaine, la 1ère Armée a avancé de 15km maximum dans le dispositif allemand, et anéanti deux de ses trois lignes de défense.


1.4. Meuse-Argonne - Phase II (4-13 octobre 1918).

Le 4 octobre 1918 débute la phase II de l'offensive américaine. L'objectif de la 4ème Division d'infanterie est de s'emparer des bois entourant Brieulles, puis de prendre la ville. La 8ème Brigade sort de ses positions et avance sur un terrain découvert, protégée par un épaix brouillard. Lorsque ce brouillard se lève, les Allemands ouvrent le feu aux mitrailleuses et à l'artillerie, y compris avec des obus chimiques. Malgré de lourdes pertes, le 58ème Régiment atteint et pénètre dans le Bois de Fays. Durant les quatre jours qui suivent, les Américains progressent faiblement, sous le feu constant de l'artillerie, ainsi que des patrouilles allemandes qui tentent de pénétrer, de nuit, dans leurs lignes.

Le 9 octobre 1918, la 8ème Brigade est envoyée au repos et la 7ème la relève sur ses positions. Le 39ème Régiment est désigné pour mener l'assaut. Comme précédemment, les Sammies avancent péniblement au prix de lourdes pertes, harcelés par les mitrailleuses et les obus chimiques ennemis, jusqu'au crépuscule. Il reprend ses attaques le 10 octobre à 10h, sans plus de succès que la veille. Le 2ème Bataillon, à l'avant, perd les trois quarts de ses officiers, dont tous les majors.

L'ordre est donné de poursuivre l'offensive à 17h30. Le 2ème Bataillon combat férocement et avance dans le Bois de Peut-de-Faux. Dans la matinée du 11 octobre, l'état-major au complet du 39ème Régiment est victime d'une attaque au gaz, et le lieutenant-colonel Troy Middleton, du 17ème Régiment, doit en assumer le commandement temporaire.

Le 12 octobre 1918, les Américains nettoient les poches de résistance allemandes dans le Bois de Foret. Des patrouilles sont envoyées jusqu'à la pente nord de la Colline 299. Le lendemain, la Ivy, épuisée, est relevée par le 4ème Régiment de la 3ème Division d'infanterie. Le major-général John L. Hines est désigné pour prendre le commandement du III Corps, et George H. Cameron lui succède à la tête de la division.

Celle-ci est envoyée au repos jusqu'au 19 octobre. Durant ses vingt-quatre jours d'engagement, elle a payé un très lourd tribut: 244 officiers et 7168 hommes tués ou blessés. Elle a capturé 2731 prisonniers allemands. Elle est ensuite relocalisée à Lucey, pour faire partie de la nouvelle 2ème Armée du lieutenant-général Robert Lee Bullard, constituée le 15 octobre.

Le 22 octobre 1918, le MG George Cameron à son tour doit céder son commandement, étant rappeler à l'arrière pour former et entrainer de nouvelles divisions. Le commandement divisionnaire est confié temporairement au commandant de la 7ème Brigade, le BG Benjamin A. Poore, jusqu'à l'arrivée et l'entrée en fonction, le 31 octobre, du MG Mark L. Hersey.

Le 11 novembre 1918, l'Armistice met fin à la Grande Guerre. Les dernières pertes de la 4ème Division d'infanterie sont enregistrées aux alentours de 14h par le 13ème Régiment d'artillerie.

Pertes enregistrées au cours de la Première Guerre mondiale: 2611 tués et 9895 blessés au combat.


1.5. Troupes d'occupation en Allemagne.

Selon les termes d'armistice, l'Allemagne doit évacuer tous les territoires à l'ouest du Rhin. Des unités américaines sont désignées pour faire partie des troupes d'occupation alliées. Les Etats-Unis prennent en charge le secteur central dans la zone de Coblence. La 4ème Division d'infanterie pénètre en Allemagne et, après avoir parcouru près de 600km en deux semaines, se disperse dans la région de Bad Bertrich, où s'installe son QG. La Division Ivy est poursuit une série d'entraînement et des activités de sport ou éducatives. En avril 1919, elle déménage plus au nord, dans la région Rheinland-Phalz.

En juillet 1919, la division retourne en France, et le dernier détachement appareille pour les Etats-Unis le dernier jour du mois. Le 21 septembre 1921, elle est désactivée à Camp Lewis, dans l'Etat de Washington, selon la Loi de Réorganisation de l'Armée de 1920.


1.6. Commandants de la division (1917-1919).

- MG George H. Cameron (3 décember 1917 – 16 août 1918).
- BG Benjamin A. Poore (16-27 août 1918).
- MG John L. Hines (27 août – 11 octobre 1918).
- MG George H. Cameron (11-22 octobre 1918).
- BG Benjamin A. Poore (22–31 octobre 1918).
- MG Mark L. Hersey (31 octobre 1918 – 1er août 1919).


2° Seconde Guerre mondiale (1940-1945).

La 4ème Division d'infanterie est réactivée le 1er juin 1940 à Fort Benning, en Géorgie, sous le commandement du major-général Walter E. Prosser. Elle est réorganisée selon le Tableau d'Organisation et Equipement (TOE ou TOE&E) du 1er août 1940, en tant que "Division d'infanterie motorisée". Elle est assignée, avec la 2ème Division blindée, au I Corps, et s'installe à Dry Prong (aujourd'hui Alexandria Metropolitan Area) en Louisiane.


2.1. France.

Commandée par le MG Raymond O. Barton, la Division Ivy arrive en Angleterre au début de l'année 1944, pour prendre part à l'opération Overlord. Elle est une des neuf divisions d'assaut du Jour-J et débarque sur Utah Beach, le 6 juin 1944 (1). Relevant des éléments isolés de la 82ème Division aéroportée à Sainte-Mère-Eglise, elle participe ensuite à la libération de la péninsule du Cotentin et à la prise de Cherbourg, le 25 juin.

Photo et carte ci-dessous: 4ème Division d'infanterie sur Utah Beach, le 6 juin 1944.



Après avoir durement combattu à Perriers, les 6-12 juillet, elle participe à l'opération Cobra et perce le flanc gauche de la 7ème Armée allemande, puis avance vers Avranches, à la fin de ce mois.

Le 25 août 1944, la 4ème Division participe à la libération de Paris, aux côtés de la Division française Leclerc (2). Ernest Hemingway, un reporter-photographe civil incorporé au sein du 22ème Régiment, immortalise ces événements sur pellicule couleurs. Elle participe ensuite à la poursuite de l'armée allemande en retraite, à travers le nord-ouest de la France et la Belgique, jusqu'à la Ligne Siegfried et la frontière allemande.


2.2. Belgique, Luxembourg et Allemagne.

La 4ème Division d'infanterie pénètre en Belgique et libère Houffalize, dans les Ardennes, avant d'attaquer la Ligne Siegfried et d'avancer dans le Schnee Eifel, le 14 septembre 1944. Elle réalise ensuite plusieurs pénétrations en Allemagne, en octobre et au début de novembre.

Le 6 novembre 1944, elle participe à la sanglante bataille de la Forêt de Hurtgen, jusqu'au début décembre. Eprouvée, elle est placée au repos dans les Ardennes luxembourgeoises. Lors du déclenchement de l'offensive allemande, le 16 décembre (3), bien que toujours affaiblie, elle livre de féroces combats à Dickweiler et Osweiler, et finit par stopper les Allemands sur la "charnière sud" de leur saillant.

Lors de la contre-offensive générale américaine, elle traverse la Sauer et reprend Fouhren et Vianden. Stoppée par la résistance allemande sur le Prüm, en février 1945, la division franchit finalement le fleuve le 28 du mois, à Olzheim, puis le Kyll, le 7 mars.

Après un bref repos, la 4ème Division d'infanterie franchit le Rhin le 29 mars 1945 à Worms, attaque et sécurise Würzburg et, le 3 avril, établit une tête de pont au-dela du Main, à Ochsenfurt. Avançant à vive allure au sud-est à travers la Bavière, la Ivy atteint Miesbach et l'Isar le 2 mai, lorsqu'elle est relevée et placée en réserve pour faire partie des troupes d'occupation alliées de l'après-guerre.

Pertes enregistrées au cours de ce conflit: 4097 tués et 17371 blessés au combat, 3757morts de leurs blessures.


2.3. Commandants de la division (1940-1946).

- MG Lloyd R. Fredendall (9 octobre 1940 – 18 août 1941).
- MG Oscar W. Griswold (18 août – 7 octobre 1941).
- MG Fred C. Wallace (7 octobre 1941 – 30 juin 1942).
- MG Terry de la Mesa Allen (Décembre 1941).
- MG Raymond O. Barton (3 juillet 1942 – 26 décembre 1944).
- BG Harold W. Blakeley (18 septembre 1944 – 20 septembre 1945).
- MG Harold R. Bull (20-29 septembre 1944).
- BG James A. Van Fleet (29 septembre – 4 octobre 1944).
- MG Harold W. Blakeley (27 décembre 1944 – Octobre 1945).


2.4. Ordre de bataille (1944-1945).

- 8ème Régiment d'infanterie.
- 12ème Régiment d'infanterie.
- 22ème Régiment d'infanterie.
- 20ème Bataillon d'artillerie (155mm).
- 29ème Bataillon d'artillerie (105mm).
- 42ème Bataillon d'artillerie (105mm).
- 44ème Bataillon d'artillerie (105mm).
- 4ème Peloton de reconnaissance.
- 4ème Bataillon du génie.
- 4ème Bataillon médical.
- 4ème Bataillon de Quartier-Maitre (QM).
- 4ème Compagnie de transmissions.
- 704ème Compagnie d'ordonnance (LM).


(1) Blogosphère Mara, "Opération Overlord - Jour-J: les combats du premier jour"

(2) Blogosphère Mara, "19-25 août 1944 - Libération de Paris et 2ème Division blindée française"

(3) Blogosphère Mara, "16 décembre 1944 - 25 janvier 1945 - Bataille des Ardennes: l'épreuve de force"



3° Juillet 1945 - Mai 1956.

La division Ivy retourne aux Etats-Unis en juillet 1945, et est casernée à Camp Butner, en Caroline du Nord, se préparant à être expédiée dans le Pacifique. Après la fin du conflit, elle est désactivée en mars 1946. Puis réactivée, en tant que division de formation et d'entraînement, à Fort Ord en Californie, le 2 juillet 1947.

Le 1er octobre 1950, elle est reconvertie en division de combat opérationnelle, suit un entraînement à Fort Benning, en Géorgie. En mai 1951, elle est la première des quatre divisions américaines envoyées en Europe pour s'intégrer à la nouvelle "Organisation du Traité de l'Atlantique Nord" (OTAN), durant les premières années de la Guerre Froide. Son QG est installé à Frankfurt.

Après un séjour de cinq années en Allemagne, Ivy est redéployée à Fort Lewis, dans l'Etat de Washington, en mai 1956. Le 6ème Bataillon de chars de la 2ème Division blindée, stationnée à Fort Hood au Texas, ayant été envoyé en Corée pour servir au sein de la 24ème Division d'infanterie, cette nouvelle habitude d'affecter une compagnie de chars à chaque bataillon d'infanterie est encore pratiquée de nos jours, avec les 66ème et 67ème Régiments blindée incorporés à la 4ème Division d'infanterie.


3.1. Commandants de la division (1945-1965).

- MG George Price Hays (Novembre 1945 – Mars 1946).
- MG Jens A. Doe (15 juillet 1947 – 28 février 1949).
- MG Robert T. Frederick (28 février 1949 – 10 octobre 1950).
- MG Hartan N. Hartness (10 octobre 1950 – 5 avril 1953).
- MG Joseph H. Harper (6 avril 1953 – 13 mai 1954).
- MG Clyde D. Eddleman (13 mai 1954 – 24 mai 1955).
- MG Rinaldo Van Brunt (24 mai 1955 – 15 mai 1956).
- MG Paul L. Freeman (15 septembre 1956 – 20 janvier 1957).
- MG William W. Quin (20 janvier 1957 – Mai 1958).
- MG John H. McGee (Juin – Août 1958).
- MG Louis W. Truman (Août 1958 – Juin 1960).
- MG William F. Train (Juillet 1960 – Avril 1962).
- MG Frederick R. Zierath (Avril 1962 – Août 1963).
- MG Claire E. Hutchin, Jr. (Septembre 1963 – Juin 1965).


4° Guerre du Vietnam (1966-1970).

La 4ème Division d'infanterie quitte Fort Lewis pour Pleiku, au Sud-Vietnam, le 25 septembre 1966, et restera dans ce pays pendant quatre ans. Elle retourne à Fort Carson, dans le Colorado, le 8 décembre 1970. Deux de ses brigades ont opéré dans les Hauts-Plateaux et les montagnes du centre. La 3ème Brigade, avec le bataillon de chars divisionnaire, étant envoyée dans la Province de Tay Ninh, au nord-ouest de Saigon, pour prendre part aux opérations Attleboro, de septembre à novembre 1966, puis Junction City, février-mai 1967, toutes deux dans la "Zone de Combat C". Après presque un an d'engagements, les deux bataillons d'infanterie de la 3ème Brigade sont échangés avec deux bataillons de la 3ème Brigade de la 25ème Division d'infanterie, et intégrés à la Task Force Oregon de la Division Americal (4).

Pendant son séjour en Asie du Sud-Est, la Division Ivy mène des opérations de combat dans la région des Hauts-Plateaux, au centre du Sud-Vietnam, le long de la frontière cambodgienne. Elle acquiert de l'expérience lors des combats contre les forces régulières nord-vietnamiennes (AVN), qui tentent de s'infiltrer par cette région montagneuse, durant l'automne 1967, essentiellement dans la région de Kontum.


La 3ème Brigade quitte le Sud-Vietnam en avril 1970 et est désactivée à Fort Lewis. En mai, le reste de la 4ème Division mène des missions frontalières et participe, avec l'armée sud-vietnamienne (ARVN), à l'incursion de l'US Army au Cambodge, l'objectif étant de détruire l'état-major central militaire et politique de la guerilla communiste Vietcong (COSVN), et ses bases arrières d'approvisionnement.

Mais bien que les bases du COSVN soit démantelées et que le président Richard Nixon annonce que cette opération est un succès, les infiltrations nord-vietnamiennes, interrompues pendant une certaine période il est vrai, reprendront par la suite.


La Division Ivy regagne Fort Carson, dans le Colorado, en décembre 1970, mais un de ses bataillons d'infanterie restera au Sud-Vietnam, en tant que force séparée autonome, jusqu'en janvier 1972. Pertes enregistrées par la division au cours du conflit vietnamien: 2531 tués et 15229 blessés au combat.


4.1. Commandants de la division (1965-2001).

- MG Arthur S. Collins, Jr. (Juin 1965 – Janvier 1967).
- MG William R. Peers (Janvier 1967 – Janvier 1968).
- MG Charles P. Stone (Janvier 1968 – Novembre 1968).
- BG Donn R. Pepke (Novembre 1968 – Novembre 1969).
- MG Glenn D. Walker (Novembre 1969 – Juin 1970).
- MG William A. Burke (Juin 1970 – 9 décembre 1970).
- MG John C. Bennett (10 décembre 1970 – 24 août 1972).
- MG James F. Hamlet (25 août 1972 – 14 octobre 1974).
- MG John W. Vessey, Jr. (15 octobre 1974 – 1er août 1975).
- MG Williams W. Palmer (2 août 1975 – 15 octobre 1976).
- MG John F. Forrest (16 octobre 1976 – 18 septembre 1978).
- MG Louis C. Menetrey (19 septembre 1978 – 11 septembre 1980).
- MG John W. Hudachek (12 septembre 1980 – 30 juillet 1982).
- MG G. T. Bartlett (14 avril 1984 – 6 juin 1986).
- MG James R. Hall, Jr. (6 juin 1986 – 22 juin 1988).
- MG Dennis J. Reimer (22 juin 1988 – 25 mai 1990).
- MG Neal T. Jaco (25 mai 1990 – 4 octobre 1991).
- MG Guy A. J. La Boa (4 octobre 1991 – 22 octobre 1993).
- MG Thomas A. Schwartz (22 octobre 1993 – 29 novembre 1995).
- MG Robert S. Coffey (Mai 1994 – Juin 1996).
- MG Paul J. Kern (Juin 1996 – Juin 1997).
- MG William S. Wallace (Juin 1997 – 29 juin 1999).
- MG Benjamin S. Griffin (29 juin 1999 – 24 octobre 2001).


4.2. Ordre de bataille au Vietnam (1966-1970).

- 1er Bataillon, 8ème Régiment d'infanterie.
- 2ème Bataillon, 8ème Régiment d'infanterie [Mécanisée].
- 3ème Bataillon, 8ème Régiment d'infanterie.
- 1er Bataillon, 12ème Régiment d'infanterie.
- 2ème Bataillon, 12ème Régiment d'infanterie (affecté à la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 3ème Bataillon, 12ème Régiment d'infanterie.
- 1er Bataillon, 14ème Régiment d'infanterie (cédé par la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 1er Bataillon, 22ème Régiment d'infanterie (force séparéé, Novembre 1970 – Janvier 1972).
- 2ème Bataillon, 22ème Régiment d'infanterie (affecté à la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 3ème Bataillon, 22ème Régiment d'infanterie (affecté à la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 1er Bataillon, 35ème Régiment d'infanterie (cédé par la 25-ID, Août 1967 – Avril 1970).
- 2ème Bataillon, 35ème Régiment d'infanterie (cédé par la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 2ème Bataillon, 34ème Régiment blindé (affecté à la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 1er Bataillon, 69ème Régiment blindé (cédé par la 25-ID, Août 1967 – Avril 1970).
- 2ème Bataillon, 9ème Régiment d'artillerie (105mm) (cédé par la 25-ID, Août 1967 – Avril 1970).
- 5ème Bataillon, 16ème Régiment d'artillerie (155mm).
- 6ème Bataillon, 29ème Régiment d'artillerie (105mm).
- 4ème Bataillon, 42ème Régiment d'artillerie (105mm).
- 2ème Bataillon, 77ème Régiment d'artillerie (105mm) (affecté à la 25-ID, Août 1967 – Décembre 1970).
- 1er Escadron, 10ème Régiment de cavalerie [blindée] (Reconnaissance divisionnaire).
- 4ème Bataillon Aviation [Hélicoptères].
- 4ème Bataillon du génie.
- 4ème Bataillon médical.
- 124ème Bataillon de transmissions.
- 704ème Bataillon de maintenance.
- 4ème Compagnie d'administration.
- 4ème Compagnie de Police militaire.
- 374ème Compagnie de sécurité de l'Armée.
- Orchestre et Commandement de soutien divisionnaires.

Eléments extérieurs de reconnaissance rattâchés:
- Compagnie E, 20ème Régiment d'infanterie (Long Range Patrol, LRP).
- Compagnie E, 58ème Régiment d'infanterie (LRP).
- Compagnie K, 75ème Régiment de Rangers [Aéroporté].


(4) Formellement, la 23ème Division d'infanterie d'origine, constituée en 1942 en Nouvelle-Calédonie ("Americal": American and New-Caledonian). Cette division s'est distinguée dans le Sud-Ouest Pacifique contre les Japonais, puis au Vietnam, avant d'être définitivement dissoute en novembre 1971.


5° Guerre globale contre le terrorisme (2001-Présent).


5.1. Opération Iraqi Freedom.

Mise en état d'alerte le 19 janvier 2003, la 4ème Division d'infanterie est appelée à prendre part à l'invasion de l'Irak, en pénétrant dans le nord du pays depuis la Turquie. Mais le gouvernement turc lui refusant la permission d'opération depuis son territoire, elle demeure cantonnée à bord des navires de transport en Méditerrannée.

Arrivée au Koweit après le déclenchement de l'offensive alliée, la Division Ivy multiplie les exercices d'alerte NBC contre les SCUD, dans les camps Wolf et Udairi. Elle participe aux derniers combats, en avril, dans les régions de Tikrit et de Mosul, au nord de l'Irak. Elle est ensuite déployée au nord du Triangle Sunnite, près de Tikrit, avec son QG installé à Bagdad. Elle couvre le secteur d'opérations Nord, allant de Kirkuk jusqu'à la frontière iranienne.

Pendant ce premier séjour en Irak, la 4ème Division d'infanterie participe au désarmement et à la dissolution du PMOI (ou MEK), le Mouvements iranien des Moujahiddins du Peuple, en juillet-août 2003, puis avec l'aide des forces spéciales, à la capture de Saddam Hussein, le 13 décembre. En été 2004, elle est relevée par la 1ère Division d'infanterie et retourne aux Etats-Unis.

Elle effectue un second tour d'opérations à la fin de 2005, en relevant la 3ème Division d'infanterie, et assume le commandement de la "Division Multi-Nationale, Bagdad" (MND-B). Elle a sous sa responsabilité, à partir du 7 janvier 2006, quatre provinces irakiennes: Badgad, Karbala, Najaf et Babil. Durant ce séjour, la 3ème Brigade est incorporée au sein de la Task Force Band of Brothers, sous l'autorité de la 101ème Division aéroportée.

Photo ci-dessous: soldat de la 4ème Division équipé d'une mitrailleuse M240 (FN Hersal "MAG"), en poste en Irak, 28 octobre 2006.


La 4ème Division d'infanterie effectue un troisième service en Irak en 2005-2007. Au cours de ses trois déploiements, elle enregistre les pertes suivantes: 84 tués au combat en 2003-2004, 235 en 2005-2006, et 113 en 2007-2009.

Juillet 2009 voit un changement de commandement, le 56ème depuis la formation de la division en 1917, avec la nommination du MG David Perkins. Avec ce changement, la 4ème Division met fin à quatorze années de présence à Fort Hood, au Texas, et déménage pour Fort Carson, dans le Colorado, des installations qu'elle avait occupé de 1970 à 1995.


5.2. Opération Enduring Freedom: Afghanistan.

A peine installée à Fort Carson, la 4ème Division d'infanterie se prépare déjà à être immédiatement renvoyée au combat. La 3ème Brigade de combat est de nouveau déployée dans le sud de l'Irak en mars 2010, en tant que "Brigade de soutien et de Conseil". La 1ère Brigade est envoyée en Afghanistan en juillet 2010, le QG et le reste de la division suivant au début de 2011.


5.3. Commandants de la division (2003-Présent).

- MG Raymond T. Odierno (24 octobre 2001 – 18 juin 2004).
- MG James D. Thurman (18 juin 2004 – 19 janvier 2007).
- MG Jeffery Hammond (19 janvier 2007 – 16 juillet 2009).
- MG David G. Perkins (16 juillet 2009 – 2011).
- MG Joseph Anderson (Présent).


Organisation actuelle de la 4ème Division d'infanterie.

• Quartier-général et "Troupes Spéciales" divisionnaires Lightning. Fort Carson, Colorado.

• 1ère Brigade lourde de combat (HBCT) Raiders. QG Fort Carson, Colorado.

- Bataillon de "Troupes Spéciales" de brigade Phoenix.
- 7ème Escadron du 10ème Régiment de cavalerie Ghost (M3A3 Bradley).
- 1er Bataillon du 22ème Régiment d'infanterie Regulars (M2A3 Bradley).
- 1er Battalion du 66ème Régiment blindé Iron Knights (M1A2 Abrams).
- 4ème Bataillon du 42ème Régiment d'artillerie Straight Arrows (M109A6 Paladin).
- 4ème Bataillon de soutien [Logistique] de Brigade Packhorse.

• 2ème Brigade lourde de Combat (HBCT) Warhorse. QG Fort Carson, Colorado.

- Bataillon de "Troupes Spéciales" de brigade Lonestars.
- 1er Escadron du 10ème Régiment de cavalerie Buffalo Soldiers (M3A3 Bradley).
- 2ème Bataillon du 8ème Régiment d'infanterie First In Normandy (M2A3 Bradley).
- 1er Bataillon du 67ème Régiment blindé Death Dealers (M1A2 Abrams).
- 3ème Bataillon du 16ème Régiment d'artillerie Rolling Thunder (M109A6 Paladin).
- 204ème Bataillon de soutien [Logistique] de Brigade Rough Riders.

• 3ème Brigade lourde de Combat (HBCT) Iron. QG Fort Carson, Colorado.

- Bataillon de "Troupes Spéciales" de Brigade Phoenix.
- 4ème Escadron du 10ème Régiment de cavalerie Black Jack (M3A3 Bradley).
- 1er Bataillon du 8ème Régiment d'infanterie Fighting Eagles (M2A3 Bradley).
- 1er Bataillon du 68ème Régiment blindé Silver Lions (M1A2 Abrams).
- 3ème Bataillon du 29ème Régiment d'artillerie Piecesetters (M109A6 Paladin).
- 64ème Bataillon de soutien [Logistique] de Brigade Mountainers.

• 4ème Brigade d'infanterie de combat (IBCT) Mountain Warriors. QG Fort Carson, Colorado.

- Bataillon de "Troupes Spéciales" de brigade Gryphons.
- 1ème Bataillon du 12ème Régiment d'infanterie Red Warriors.
- 2ème Bataillon du 12ème Régiment d'infanterie Lethal Warriors.
- 3ème Escadron du 61ème Régiment de cavalerie Destroyers.
- 2ème Bataillon du 77ème Régiment d'artillerie Steel Warriors (M777 Howitzer).
- 704ème Bataillon de soutien [Logistique] de brigade Blacksmith.

• Brigade de combat Aviation [Lourde]Iron Eagle (activable le 16/04/2014).

- 1st Attack/Reconnaissance Battalion, 4th Aviation Regiment.
- 2nd General Support Battalion, 4th Aviation Regiment.
- 3rd Assault Battalion, 4th Aviation Regiment.
- 4th Attack/Reconnaissance Battalion, 4th Aviation Regiment.
- 404th Aviation Support Battalion.

• 43ème Brigade de soutien [Logistique]. QG Fort Carson, Colorado.

- 43ème Bataillon de "Troupes Spéciales" de brigade.
- 68ème Bataillon de soutien [Logistique] de Combat (CSSB).



Article modifié le 18 août 2012.


Sources principales:
4th Infantry Division (United States) (Wikipedia.org)
4th Infantry Division (Globalsecurity.org)